Les huiles essentielles

Publié par dans Uncategorized sur 4 janvier 2016 0 commentaires

Alors que la slow cosmétique se démocratise, les huiles essentielles connaissent leurs heures de gloire. Apaisantes, relaxantes, thérapeutiques mais aussi cosmétiques, on leur reconnaît de multiples bienfaits. Qu’elles soient utilisées en cosmétique ou encore en aromathérapie, leurs effets sont bien réels mais demandent une certaine maîtrise.
Les huiles essentielles (HE) sont employées depuis l’Antiquité. En effet, on trouve des traces de leur usage chez les Egyptiens lors des processus d’embaumement ainsi que durant les cérémonies religieuses. Elles sont obtenues le plus souvent par distillation de plantes aromatiques, il s’agit donc d’un élixir précieux, ce qui explique son coût, mais également d’une substance concentrée extrêmement active, qui demande des précautions d’emploi. Certaines s’emploient diluées afin d’être appliquées par voie cutanée ou absorbées par voie orale; on peut également les intégrer à des préparations cosmétiques ou les diffuser à l’aide d’un brumisateur ou d’un diffuseur prévu à cet effet. Chaque huile essentielle a ses propres propriétés et ses bienfaits. Si l’on souhaite, préparer ses cosmétiques à la maison, le plus simple reste de se référer à des livres spécialisés afin de parvenir à maîtriser leurs usages. Les molécules très actives qu’elles contiennent en font des ingrédients puissants mais parfois instables.

Compresse, friction ou encore massage, les possibilités en application cutanée sont multiples. Dans la majorité des cas, il est cependant recommandé de les diluer avec une huile végétale qui va servir alors de support. Pour les soins visages, la concentration la plus courante est de 1 à 3% d’huile essentielle. Elles permettes de purifier, de stopper une inflammation cutanée, de faciliter la cicatrisation, mais aussi de resserrer les pores. Principal point fort ? Les molécules extra-fines qui composent les huiles essentielles sont optimales pour traverser la barrière cutanée et donc agir rapidement et profondément sur la peau.

 

Top 5 des huiles essentielles les plus utilisées en cosmétique

 

– Tea tree (Melaleuca alternifolia)

L’huile essentielle de tea tree (arbre à thé) est un must have pour combattre les et accélérer leur disparition. A appliquer de façon localisée, à l’aide d’un coton imbibé de quelques gouttes par exemple. Plus largement, l’hydrolat d’arbre à thé détient des vertus purifiantes qui sont utiles pour lutter contre les odeurs corporelles mais également pour assainir le cuir chevelu.

 

  • Palma Rosa (cymbopogon martinii var. Motia)

Grâce à son odeur entêtante, l’huile essentielle de palma rosa est recommandée pour lutter contre les odeurs indésirables. Aussi, elle figure en tête de liste des recettes pour remplacer son déodorant de façon naturelle. Bon à savoir : il est également possible de l’utiliser pure directement sur une peau propre et saine (sans plaie).

 

  • Lavande (Lavandula angustifolia)

L’huile essentielle de lavande détient des propriétés apaisantes et calmantes idéales pour les peaux réactives. Tolérée par le plus grand nombre, elle peut être utilisée dans de nombreux cas : stress, piqûres d’insectes, plaies, brûlures, etc. Son usage le plus répandu reste sans conteste pour faciliter l’endormissement; notamment en mettant quelques gouttes sur l’oreiller avant de se coucher.

 

  • Laurier noble (Laurus nobilis)

Grâce à ses vertus drainantes, l’huile essentielle de laurier noble est fréquemment utilisée pour lutter contre la cellulite ainsi que pour éliminer la peau d’orange, mais plus largement pour tonifier la peau. En outre, elle permet également de lutter contre les problèmes d’acné. Attention cependant, elle doit impérativement être diluée dans une huile végétale avant d’être appliquée sur la peau.

 

  • Eucalyptus radiata

Pour des cheveux brillants et forts mais également pour lutter contre les pellicules, l’huile essentielle d’eucalyptus radiata, à diluer dans l’eau de rinçage de son shampooing, est idéale. Le conseil en plus ? Ajouter quelques micro-gouttes d’huile essentielle d’ylang-ylang, une substance rare donc précieuce, prisée pour son odeur.