French manucure

Publié par dans Uncategorized sur 12 décembre 2015 0 commentaires

La French Manucure (littéralement « manucure à la Française ») est apparue dans les années 1970, aux Etats-Unis. Outre-Atlantique, cette mise en beauté popularisée par les célébrités a été baptisée ainsi en référence à son résultat discret et sophistiqué qui évoquerait le style des Françaises. En pratique, la French Manucure désigne les manucures réalisées avec un trait blanc sur l’extrémité de l’ongle. C’est un embellissement de l’ongle plus qu’une simple pose de vernis puisqu’il s’agit d’amplifier le rose et le blanc naturels de l’ongle afin de créer davantage de contrastes et donner un résultat propre et net. Conseils pour réussir sa French Manucure, en deux ou trois coups de pinceaux (ou presque).

Comme dans toute manucure, l’étape de la préparation est cruciale pour assurer un résultat esthétique mais aussi, et surtout, garantir une longue tenue de la French Manucure. Tout d’abord, il convient de se couper les ongles à la longueur souhaitée. Généralement, on recommande d’avoir les ongles plutôt courts car le résultat d’une French Manucure est plus flatteur ainsi, mais carrés ou arrondis, vous avez carte blanche. Ensuite, l’idéal est de plonger ses mains dans un bain d’eau tiède auquel on ajoute quelques gouttes de jus de citron afin d’intensifier naturellement le blanc de l’ongle. Après quelques minutes, une fois la peau assouplie, il est temps de repousser les cuticules délicatement avec un bâtonnet de buis. Enfin, dernière étape préliminaire, le polissage qui permet de lisser la surface de l’ongle, d’éliminer les stries disgracieuses et de garantir une meilleure adhérence du vernis à ongles, et donc une tenue optimale. Après ces étapes, il ne faut pas oublier de bien hydrater ses mains en insistant notamment sur les cuticules. Parfois on recommande de tamponner délicatement un coton imbibé de dissolvant sur les ongles afin d’enlever les résidus de corps gras qui pourraient venir altérer la tenue de la manucure. Ensuite et seulement ensuite, les ongles sont prêts à recevoir une French Manucure digne de ce nom.

Dans un premier temps, on applique une base qui vient à la fois rehausser la couleur naturelle de l’ongle mais aussi faciliter la pose des couches de vernis à ongles qui vont arriver par la suite. Selon les formules, certaines bases permettent de fortifier les ongles fragiles et cassants ou encore de booster leur croissance, à vous de choisir celle qui vous convient le plus. Ensuite, vient la phase la plus importante, et la plus minutieuse, qui consiste à tracer une ligne blanche sur l’extrémité de l’ongle. Pour cela, plusieurs options s’offrent à vous : les stylos spécialement dédiés à la French Manucure, les stickers qui fonctionnent comme des pochoirs ou tout simplement un vernis à ongles (et une bonne dose de dextérité). Il convient de bien laisser sécher avant d’enlever les stickers au risque sinon d’obtenir un résultat peu soigné. Idem, avant d’appliquer une ultime couche de top coat, de préférence avec un effet brillant afin de garantir une manucure longue-tenue mais également de magnifier le travail réalisé, il faut attendre que les précédentes couches de vernis aient eu le temps de sécher. Certaines marques commercialisent des kits French Manucure prêts à l’emploi qui contiennent une base légèrement rosée, un vernis à ongles blanc ainsi qu’un top coat.

Ces dernières années, on a vu apparaître de nombreux dérivés de la French Manucure. Manucure bicolore, avec des teintes pastel ou flashy, duo contrastant en rouge et noir façon Louboutin, voire même inversé, c’est-à-dire avec la lunule (la tache claire circulaire à la base de l’ongle) vernies d’une teinte claire et le reste de l’ongle dans une teinte vive. Toutes les folies sont permises avec la French Manucure et ses dérivés.